La nouvelle norme sur la Responsabilité sociétale des entreprises adoptée Normalisation en Algérie

Vous devez inclure au moins un mot-clé positif de 3 caractères ou plus.

Traduire ce contenu

Le directeur général de l'Institut algérien de la normalisation (IANOR), M. Mohamed Chaib Aissaoui, a annoncé, hier, à Oran, que la nouvelle norme internationale relative à la Responsabilité sociétale des entreprises connaît un début d'application dans notre pays. L'Algérie figure parmi les premiers pays de la région MENA à adopter la norme RSE dans le cadre d'un programme pilote encouragé par l'Organisation internationale de normalisation -ISO- et financé par l'Agence suédoise de développement international -ASDI-, a-t-il souligné lors des travaux du premier séminaire national autour de ce référentiel. Entamé cette année, ce programme a permis en un premier temps, l'implémentation de la norme RSE, appelée également ISO 26000, au niveau de deux entreprises, publique et privée, a-t-il souligné en citant le Centre technique des matériaux de construction de Boumerdès et les Nouvelles conserveries d'Algérie sises à Rouiba. L'évaluation de cette première étape est prévue en décembre prochain et se poursuivra, en cas de réussite, par une deuxième phase s'étalant jusqu'à 2014 au bénéficie de huit autres entreprises, a souligné le DG de l'IANOR. Aussi, la formation d'experts formateurs dans ce domaine figure également parmi les objectifs de l'opération d'intégration de l'ISO 26000 qui a vocation d'aider les entreprises à contribuer au développement durable en tenant compte des aspects environnemental, juridique, culturel, politique et économique. Des spécialistes ayant animé cette rencontre devant plusieurs cadres d'entreprises et du mouvement associatif, ont par ailleurs expliqué que cette nouvelle norme n'est pas destinée à la certification, elle contient des lignes directrices et non des exigences. L'assistance s'est également imprégnée de l'architecture de la Responsabilité sociétale qui s'appuie notamment sur les principes de "redevabilité" -l'entreprise devant répondre de ses impacts sur la société, l'économie et l'environnement, de "transparence" des décisions et des activités, "d'éthique" et de "légalité". Soulignons enfin qu'un autre séminaire national autour de ce même thème est programmé pour le 22 novembre prochain à Alger.

Source: 
Lyna D Le Maghreb : 20 - 10 - 2011