le DG d’AXA Algérie : « On ne s’inscrira jamais dans la guerre des prix »

Vous devez inclure au moins un mot-clé positif de 3 caractères ou plus.

Traduire ce contenu

En 2016, AXA Assurances Algérie a enregistré une croissance de 9% de son chiffre d’affaires  par rapport à 2015, ce qui correspond à une croissance cinq fois plus rapide que le marché, qui a progressé de 1,9%. C’est ce qu’a indiqué, hier, le directeur général d’AXA, M. Pierre Vasserot.

Dans une conférence de presse tenue à Alger, le DG a exprimé sa pleine satisfaction quant à l’enregistrement de ces résultats encourageants, en confirmant leur présence sur le marché national à long terme. «C’est pourquoi nous avons accordé une grande importance à l’élargissement de nos investissements et le développement de notre réseaux, dont actuellement nous avons 70 agences», a-t-il dit. Ajoutant : «Durant cette année, on va continuer nos investissements, surtout dans le volet informatique qui constitue un source des gains dans le future.» S’agissant de l’offre entreprise, il a indiqué qu’aujourd’hui, «nous sommes présents dans les grandes entreprises ; en revanche, il y a un segment dans lequel nous ne sommes pas présents aujourd’hui, celui des petites entreprises. Alors, la question qui se pose est comment on peut adresser une offre ? À ce titre, nous avons déjà lancé une étude sur 600 petites entreprises. À travers cette étude, on va voir quels sont plus exactement leurs besoins en matière d’assurances». Il a souligné, à cet effet, que son entreprise ne s’inscrira jamais dans la guerre des prix, mais, par contre, elle va se démarquer dans la qualité des services. À une question relative à l’impact de la réduction de l’importation des véhicules, il a souligné qu’«il y a certainement un impact, car nous avons une offre basée sur les véhicules neufs, autrement dit les véhicules importés, et avec la baisse de l’importation, on avait développé une offre pour l’assurance des véhicules d’occasion. Donc, aujourd’hui, avec le lancement de produits, nous avons enregistré une croissance considérable estimé à 13.5%». Avant d’ajouter qu’ils sont «partenaires avec Renault-Algérie et Sovac, ainsi que Peugeot, après son installation officiel en Algérie». Concernant l’information publié récemment sur le déficit de 701,4 millions DA en 2016 d’Axa Assurances, Pierre Vasserot a coupé court à cette information en indiquant : «Je ne sais même pas d’où vient cette information, les vrais chiffres sont ceux que nous avons communiqués.» Il y a lieu de noter que le chiffre d’affaires agrégé des deux sociétés est de 4.119 MDA, et se répartit de la façon suivante : AXA Dommages : 2.569 MDA, soit +3% par rapport à 2015, ce qui représente une croissance 4 fois supérieure au marché (0,6%) . AXA Vie : 1.549 MDA, soit +20% par rapport à 2015, ce qui représente une croissance 2 fois supérieure au marché (9,9%). En plus de la progression du chiffre d’affaires, AXA Algérie enregistre des résultats techniques en forte amélioration, avec : un ratio combiné à 102%, en amélioration de 7 points par rapport à 2015 (109%) et qui se répartit de la façon suivante : AXA Dommages :106%, en amélioration de 9 points vs 2015 (115%) AXA Vie : 94%, en amélioration de 5 points vs 2015 (99%). Le DG a souligné, dans ce sens, que l’amélioration du ratio combiné a été rendue possible, grâce à la stratégie de développement ciblée mise en place par les dirigeants, à un pilotage minutieux et rigoureux, notamment des souscriptions, et à une maîtrise des dépenses (en baisse de 6% en 2016 vs 2015), tout en continuant à investir dans le développement des équipes au travers de leur formation et des infrastructures par le biais des systèmes d’information. Ce résultat net positif des deux sociétés de 18 MDA vs -365 MDA en 2015, soit une croissance de 386 MDA, qui se répartit de la façon suivante : AXA Dommages : -7 MDA vs -377 MDA en 2015, soit une progression de +383 MDA ; AXA Vie : 25 MDA vs 12 MDA en 2015, soit une progression de 12 MDA. En 2016, AXA Algérie est à l’équilibre financier pour les deux sociétés Vie et Dommages, avec une amélioration de 105% par rapport à la même période 2015, et ce malgré un ralentissement du secteur, notamment en dommages. «En 2017, a-t-il fait savoir, nous continuons le développement de notre activité en capitalisant sur les progrès réalisés, tout en investissant sur de nouveaux axes de travail afin de poursuivre la croissance des deux sociétés. Cette stratégie axée sur la proposition de nouveaux produits et sur la qualité de service sera notre fer de lance pour les années à venir.»
    Makhlouf Ait Ziane    

 

Article MEDAFCO: 
Non
Source: 
ElMoudjahid