Programme CNEP AADL : Plus d'une centaine de noms radiés de la liste provisoire

Vous devez inclure au moins un mot-clé positif de 3 caractères ou plus.

Traduire ce contenu

Les logements les plus convoités sont ceux du site des 733 unités, réalisés par une entreprise chinoise et dont la hauteur des immeubles ne dépasse pas les quatre étages.
Plus d'une centaine de noms seront radiés de la liste des bénéficiaires des logements CNEP AADL, apprend-on de bonnes sources. Il s'agit de noms de personnes ayant été débusquées par le filtre local auquel a été soumise cette liste sur instruction du wali d'Oran dans son souci d'attribuer ces logements aux familles qui en ont vraiment besoin. Selon nos sources, plus de 80 souscripteurs à ces logements de la location-vente, réalisés par la CNEP Immo, se sont avérés avoir bénéficié de logements auprès de l'OPGI, l'EPLF, ou avoir réalisé des habitations individuelles ou bénéficié de crédits bancaires pour l'acquisition de logements ou pour la construction. Par ailleurs, plus de 40 autres parmi les personnes mentionnées sur la liste provisoire des bénéficiaires ont été découvertes sur les listes des bénéficiaires des logements ou aides financières du FNPOS.
Les personnes radiées seront, nous confiera-t-on, remplacées par d'autres, figurant sur la liste d'attente, par ordre chronologique de dépôt des dossiers au niveau de l'AADL. Une fois la liste finale approuvée, elle sera affichée au niveau de la direction de la CNEP. Elle sera également diffusée par voie de presse pour assurer la transparence de l'opération. Les logements de ce programme sont implantés au POS 50 et POS 52 à Haï El Yasmine dans la commune de Bir El Djir. Les logements les plus convoités sont ceux du site des 733 unités, réalisés par une entreprise chinoise et dont la hauteur des immeubles ne dépasse pas les quatre étages. Pour ce qui est du site des 1052 logements, il est réalisé en tours.
Le programme CNEP AADL a été sujet à grande polémique. Les souscripteurs 2001, au programme de la location vente de l'AADL, ont dû se battre pour en bénéficier. Leur attente ayant duré 10 ans, ils ne se sont pas laissé faire sachant que ce programme était leur dernière chance de se voir attribuer un logement de type location-vente. Les souscripteurs 2001 ont observé des sit-in devant le siège de la direction de l'AADL et celle de la CNEP pratiquement chaque semaine. Ils ont également adressé des lettres au président de la République et au ministre de l'Habitat lorsqu'ils ont appris que leurs logements risquaient de profiter aux clients de la CNEP. Les souscripteurs 2001 de l'AADL ont observé leur dernier sit-in la semaine dernière devant le siège de la wilaya. Leurs représentants ont été reçus par le wali et ont été convaincus de son souci d'assainir la liste provisoire des bénéficiaires de ce programme. 

Source: 
El Watan