Premier salon national inversé de la sous-traitance en avril prochain à Alger "Sanist"

Vous devez inclure au moins un mot-clé positif de 3 caractères ou plus.

Traduire ce contenu

Lieu: 
Palais des éxpositions des Pins Maritimes "SAFEX"
Date: 
25/04/2011 - 28/04/2011

Le premier salon national inverse de la sous-traitance (Sanist), sera organisé du 25 au 28 avril prochain à Alger. Selon le directeur du commerce extérieur à la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI), Kadri Saâdane, une trentaine de grandes entreprises algériennes activant dans différents domaines industrielles a confirmé, à ce jour, sa participation à cette manifestation qu'abritera le Palais des éxpositions des Pins Maritimes.
Ce rendez-vous économique, qui verra la participation de grandes entreprises dont "Sonatrach", "Sonelgaz", "Saidal", l'Entreprise nationale des complexes industriels, la compagnie "Air Algérie" et l'Office national de l'hydraulique et d'assainissement, constituera un espace de rencontres entre les donneurs d'ordre et les receveurs d'ordre. Placé sous le haut patronage du président de la République et organisé par la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI) en collaboration avec la Société algérienne des foires et exportations (SAFEX) ainsi que la Bourse algérienne de sous-traitance, ce Salon a pour objet de regrouper l'ensemble de receveurs nationaux d'ordre, c'est-à-dire, les sociétés industrielles et prestataires de services, a affirmé le directeur de l'animation et du développement de l'entreprise à la CACI, Rachid Sai, en marge du Forum d'El Moudjahid. Une vingtaine d'exposants, parmi lesquels de grandes sociétés publiques, comme Air Algérie, SNVI et Eniem sont attendues pour ce Salon, selon Sai. L'objectif visé à travers l'organisation de ce carrefour est de "contribuer à la traduction concrète des orientations des plus hautes autorités du pays visant tout particulièrement la promotion, le développement et la protection de la production nationale", a indiqué Sai. Il s'agit également de permettre à un maximum de donneurs d'ordres et de receveurs d'ordres de se rencontrer, contribuer à la substitution de la production nationale aux importations, accroître l'intégration industrielle nationale par le développement de la sous-traitance, améliorer la connaissance du potentiel de production nationale, et favoriser la diversification de la production nationale, a-t-il ajouté. Le concept de salon inversé est utilisé de par le monde, principalement dans le domaine de la sous-traitance. Un salon classique est un espace physique où se rencontrent des vendeurs et des acheteurs, les premiers exposant les produits ou les services qu'ils fabriquent ou qu'ils fournissent et les seconds viennent en visiteurs rencontrer les vendeurs et voir leurs produits ou services sur leurs stands.
Dans le cas d'un salon inversé, c'est l'inverse qui est organisé. Les exposants sont les acheteurs et exposent leurs besoins en achats de produits, fournitures ou services. Les vendeurs viennent en visiteurs pour prendre connaissance des besoins des acheteurs et tenter d'y répondre selon des conditions techniques et commerciales qui se négocient entre les deux parties.
Le Sanist est un salon inversé réservé exclusivement aux industriels et prestataires de services nationaux, n'acceptant aucune présence directe ou indirecte d'entreprises ou de fournisseurs étrangers. Il s'agit à travers l'organisation de ce salon de contribuer à la traduction concrète des orientations des plus hautes autorités du pays visant tout particulièrement la promotion, le développement et la protection de la production nationale en particulier. L'organisation du Sanist constitue sans nul doute un cadre original et approprié pour booster les relations de sous-traitance entre les entreprises nationales industrielles, grandes entreprises, PMI ou microentreprises et renforcer le tissu industriel et l'intégration économique nationale. Sont admises pour exposer au Sanist, les entreprises recherchant des receveurs d'ordres de droit algérien pour s'approvisionner en composant ou semi produits à incorporer dans leurs productions finales. C'est le cas des entreprises industrielles activant dans la mécanique, la construction métallique, l'électricité, l'électronique, l'électroménager. Elles peuvent aussi s'approvisionner en pièces et articles nécessaires à la maintenance et à la réparation de leurs équipements de production ou de leurs parcs d'engins, lorsque les volumes des achats sont significatifs. C'est le cas des entreprises activant dans les secteurs des hydrocarbures, de l'énergie électrique, des mines, des industries pétrochimiques, de la sidérurgie, de la métallurgie, des cimenteries, des briqueteries, des travaux publics, des transports terrestre, ferroviaire, aérien, maritime, de la réparation navale, des industries manufacturières. Sont également admises à l'exposition les entreprises activant dans le montage d'équipements et d'appareils (SKD, CKD) et recherchant des sous-traitants pour intégrer davantage leurs productions ainsi que les entreprises qui, tout en étant elles-mêmes des receveurs d'ordre, recherchent des sous-traitants pour s'approvisionner en articles à incorporer dans leurs productions (sous-traitants de rang 2).
Klilya B
Le Maghreb